ISA Council resumes in-person meetings under the 26th session

2021 room photo
PRESS RELEASE

**Faites défiler vers le bas pour le communiqué en français.**

The second part of the 26th session of the Council of the International Seabed Authority (ISA) opened in Kingston, Jamaica, on 6 December 2021. All 36 Council members are in attendance, either in-person or through video link. In addition, twelve delegations of observers are also following the discussions. 

The meetings of the ISA Council will last five days, from 6 to 10 December 2021, and will focus on making decisions on the remaining items of the agenda, which require action before the end of the 26th session. This includes issues relating to the election of members of the Legal and Technical Commission (LTC), applications for extension of exploration contracts in the Area, consideration of a proposed roadmap and schedule of meetings of the ISA Council in 2022 and 2023, and reports on matters relating to the Enterprise. 

In his opening statement, ISA Secretary-General, H.E. Mr. Michael W. Lodge, noted “the overwhelming support to the timely resumption of in-person meetings given by the Council members” and welcomed all members and observers back to the ISA headquarters. Secretary-General Lodge also commended Rear Admiral (Retd.) Md. Khurshed Alam (Bangladesh), President of the Council for the 26th Session, for his “wisdom, patience and determined leadership, which enabled [ISA] to overcome numerous challenges to keep the essential business of the Council going by using the silence procedure.” The Secretary-General also thanked all the members of the LTC for holding no less than 12 weeks of meetings in virtual format, stating that this enabled significant progress in the regulatory work of ISA and the delivery of all documents requested by the Council. 

Recalling that the core responsibility of ISA is to provide the necessary regulations “to enable States to exercise their rights under the United Nations Convention on the Law of the Sea, including the right to sponsor activities in the Area and to utilize the mineral resources of the Area sustainably,” the Secretary-General noted that since the last in-person meetings of the Council “activities have progressed, and it is time for States to now live up to their responsibilities under the Convention and implement standing regulations in a timely and efficient manner.” He also added, “This is not a matter of choice. ISA would be failing in its mandate if it did not confront this issue.” 

On its first day, the Council adopted the decisions on 

  • the election of Mr. Ramesh Sethuraman (India) to fill the vacant seat on the LTC for the remaining part of its term until 31 December 2022 due to the passing away of Mr. Milind P. Wakdikar, and 
  • the extension of seven exploration contracts for polymetallic nodules in the Area held respectively by the Interoceanmetal Joint Organization, JSC Yuzhmorgeologiya (the Russian Federation), the Government of Korea, DORD (Japan), COMRA (China), Ifremer (France) and BGR (Germany) for five years. 

Finally, the Council took note of the progress made towards 

  • increasing the transparency of exploration contracts considering that, as of 14 September 2020, most contractors had submitted completed templates on their plans of work, available through the ISA website, in due time, as requested by the ISA Council at its meetings in July 2018, 
  • the development of regional environmental management plans for different areas under exploration and commended five dedicated workshops held in 2020 and 2021, and 
  • working in close collaboration with contractors to ensure they continue to provide training programs to candidates from developing countries, whether in-person or online, despite constraints related to the COVID-19 pandemic. 

The first part of the 26th session of the ISA Council took place in February 2020. The second part was scheduled for July 2020 but was postponed until December due to the COVID-19 pandemic. 

For more information, visit the 26th Session portal: http://bit.ly/ISBAHQ_26 

The meetings of the ISA Council are streamed in the six UN languages on the ISA website: https://isa.org.jm/web-tv  

For media enquiries, please contact: 

Ms. Stefanie Neno, Communications Specialist, ISA, sneno@isa.org.jm 

 

**** 

La deuxième partie de la 26e session du Conseil de l’Autorité internationale des fonds marins (AIFM) s’est ouverte à Kingston, en Jamaïque, le 6 décembre 2021. Les 36 membres du Conseil sont présents, en personne ou par liaison vidéo. Par ailleurs, douze délégations d’observateurs suivent également les discussions.  

Les réunions du Conseil de l’AIFM dureront cinq jours, du 6 au 10 décembre 2021, et se concentreront sur la prise de décisions sur les points restants de l’ordre du jour, qui nécessitent une action avant la fin de la 26e session. Cela comprend les questions relatives à l’élection des membres de la Commission juridique et technique (CJT), les demandes de prolongation de contrats d’exploration dans la Zone, l’examen d’une proposition de feuille de route et de calendrier des réunions du Conseil de l’AIFM en 2022 et 2023, et des questions relatives à l’Entreprise. 

Dans sa déclaration d’ouverture, le Secrétaire général de l’AIFM, SEM Michael W. Lodge, a noté « le soutien écrasant à la reprise rapide des réunions en personne par les membres du Conseil » et a souhaité la bienvenue à tous les membres et observateurs au siège de l’AIFM. Le Secrétaire général Lodge a également félicité le contre-amiral (retraité) Md. Khurshed Alam (Bangladesh), président du Conseil pour la 26e session, pour sa « sagesse, sa patience et son leadership déterminé, qui ont permis à [l’AIFM] de surmonter de nombreux défis dans la poursuite des affaires essentielles du Conseil en utilisant la procédure de silence ». Le Secrétaire général a également remercié tous les membres du CJT pour avoir tenu non moins de 12 semaines de réunions en format virtuel, déclarant que cela a permis des progrès significatifs dans le travail réglementaire de l’AIFM et la livraison de tous les documents demandés par le Conseil. 

Rappelant que la responsabilité principale de l’AIFM est de fournir les réglementations nécessaires « pour permettre aux États d’exercer leurs droits en vertu de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, y compris le droit de parrainer des activités dans la Zone et d’utiliser les ressources minérales de la Zone de manière durable », le Secrétaire général a noté que depuis les dernières réunions en personne du Conseil, « les activités ont progressé, et il est temps que les États s’acquittent de leurs responsabilités en vertu de la Convention et mettent en œuvre les règlements permanents de manière opportune et efficace ». Il a également ajouté : « Ce n’est pas une question de choix. L’AIFM manquerait à son mandat si elle ne s’attaquait pas à ce problème. » 

Le premier jour, le Conseil a adopté les décisions sur 

  • l’élection de M. Ramesh Sethuraman (Inde) pour pourvoir le siège vacant au CJT pour la partie restante de son mandat jusqu’au 31 décembre 2022 en raison du décès de M. Milind P. Wakdikar, et 
  • la prolongation de sept contrats d’exploration de nodules polymétalliques dans la Zone détenus respectivement par l’Interoceanmetal Joint Organization, la JSC Yuzhmorgeologiya (Fédération de Russie), le gouvernement de Corée, DORD (Japon), le COMRA (Chine), l’Ifremer (France) et le BGR (Allemagne) pour une période de cinq ans. 

Enfin, le Conseil a pris note des progrès accomplis vers  

  • l’augmentation de la transparence des contrats d’exploration étant donné qu’au 14 septembre 2020, la plupart des entrepreneurs avaient soumis en temps voulu des modèles remplis de leurs plans de travail, disponibles sur le site Web de l’AIFM, comme demandé par le Conseil de l’AIFM lors de ses réunions de juillet 2018, 
  • l’élaboration de plans régionaux de gestion de l’environnement pour différentes zones en cours d’exploration et a salué cinq ateliers dédiés organisés en 2020 et 2021, et 
  • le travail en étroite collaboration avec les entrepreneurs pour s’assurer qu’ils continuent à offrir des programmes de formation aux candidats des pays en développement, que ce soit en personne ou en ligne, malgré les contraintes liées à la pandémie de COVID-19. 

La première partie de la 26e session du Conseil de l’AIFM a eu lieu en février 2020. La deuxième partie était prévue pour juillet 2020 mais a été reportée à décembre en raison de la pandémie de COVID-19. 

Pour plus d’informations, visitez le portail de la 26e Session : http://bit.ly/ISBAHQ_26 

Les réunions du Conseil de l’AIFM sont diffusées dans les six langues de l’ONU sur le site Web de l’AIFM : https://isa.org.jm/web-tv  

Informations aux médias : 

Mme Stefanie Neno, Spécialiste des communications, AIFM, sneno@isa.org.jm